Les différents défauts visuels 

Des images,  sont vues nettes à la seule condition qu’elles se forment sur la rétine. 

Les cellules réceptrices, se trouvant sur cette dernière, transmettent les informations au cerveau à travers le nerf optique.
Différents défauts visuels et le vieillissement naturel viennent altérer ces informations.

MYOPIE

La myopie se traduit par une vision de loin floue.

La vision rapprochée reste nette.

Les premiers signes :

Chez les plus jeunes, des premiers signes existent :

- Plissement des yeux pour regarder au loin

- Rapprochement excessif de la vision pour lire, ou pour regarder la télévision

La compensation de la myopie :

Il existe 3 façons de compenser la myopie :

-Le port de verres de lunettes : qui seront plus ou moins épais au bord du verre, dû à la correction.

-Les lentilles de contact : qui permettent d'avoir un côté « esthétique» mais qui nécessite tout de même une rigueur à l'utilisation (entretien, pose, temps de port,...)

-La chirurgie réfractive : cette dernière n'est possible qu'après une stabilisation de ce défaut (22-25 ans minimum).

HYPERMETROPIE 

Généralités :

 

L'hypermétrope est le contraire du myope.

L'hypermétrope a du mal à voir net en vision de près.

Il voit généralement bien en vision de loin.

 

Les premiers signes :

L'hypéropie peut être légère et ne présente donc aucun signe ; l’œil faisant de lui-même la mise au point (Netteté) comme l’objectif d’un appareil photo.

Cependant, les tâches quotidiennes de vision de près, comme la lecture ou l'écriture, peuvent devenir difficiles à effectuer.

Cela conduit à des maux de tête et à une fatigue oculaire.

exemple. 
L'astigmatisme s'accompagne souvent d'une myopie ou d'une hypermétropie.
Il est préférable de compenser l'astigmatisme par une solution optique adaptée pour éviter toute fatigue oculaire, pouvant aller jusqu'à des maux de tête. 

Les moyens de compensation :

Ce sont les mêmes moyens que ceux utilisés pour compenser la myopie et l'hypermétropie :

-Les verres de lunettes

-les lentilles de contact

-la chirurgie (en dernier lieu)

ASTIGMATISME

Généralités :

Un oeil astigmate est un oeil dont la cornée ( surface avant de l'oeil ), a une courbure "torique" comparable à un ballon de rugby au lieu de "sphérique" telle un ballon de foot.

L'astigmatisme peut être seul ou combiné à un autre défaut visuel ( myopie, hypermétropie...).

Les signes de l'astigmatisme :

La vision est imparfaite voire floue et déformée, aussi bien en vision de loin qu’en vision rapprochée. La personne peine à différencier certaines lettre entre-elles : P et F, N et H par exemple. 
L'astigmatisme s'accompagne souvent d'une myopie ou d'une hypermétropie.
Il est préférable de compenser l'astigmatisme par une solution optique adaptée pour éviter toute fatigue oculaire, pouvant aller jusqu'à des maux de tête. 

Les moyens de compensation :

Ce sont les mêmes moyens que ceux utilisés pour compenser la myopie et l'hypermétropie :

-Les verres de lunettes

-les lentilles de contact

-la chirurgie (en dernier lieu)

PRESBYTIE

Définition :

C'est la diminution progressive du pouvoir accommodatif du système visuel.

L’œil n’arrive plus à faire la netteté en vision de près.

Les premières difficultés apparaissent en général vers 40-45 ans et son évolution continue jusqu’à 60 ans environ.

Définition :

C'est la diminution progressive du pouvoir accommodatif du système visuel.

L’œil n’arrive plus à faire la netteté en vision de près.

Les premières difficultés apparaissent en général vers 40-45 ans et son évolution continue jusqu’à 60 ans environ.

La correction de la presbytie :

Elle devient nécessaire quand les difficultés en vision de près sont ressenties de façon gênante par le sujet, dès qu'il porte sa compensation en vision de loin.

La correction spécifique de la presbytie s’appelle « l’addition »

On peut donc compenser sa presbytie de plusieurs manières :

- En portant uniquement une paire de vision de près (si on ne porte pas de lunettes en Vision de loin).

- En portant des verres progressifs (lorsque la paire de vision de loin ne suffit plus).

- En portant des lentilles progressives ou multi-focales.

On peut donc compenser sa presbytie de plusieurs manières :

- En portant uniquement une paire de vision de près (si on ne porte pas de lunettes en Vision de loin).

- En portant des verres progressifs (lorsque la paire de vision de loin ne suffit plus).

- En portant des lentilles progressives ou multi-focales.

Les principales pathologies

LA CATARACTE

Généralités :

La cataracte est une opacification partielle ou totale du cristallin.

Les différentes formes de cataracte et les symptômes :

- La cataracte sénile : comme son nom l'indique, elle survient surtout chez les personnes âgées, le processus normal de vieillissement peut entraîner le durcissement et l'opacification du cristallin. (Souvent elle touche plus un œil que l'autre).

- La cataracte secondaire : elle peut survenir lors d'un diabète mal contrôlé, ou d'une exposition à de fortes radiations.

- La cataracte traumatique : elle se produit à la suite d'une blessure à l’œil qui endommage le cristallin : un coup, une coupure etc,,,

- La cataracte chez l'enfant : elle peut se manifester dès la naissance mais cela est rare.

Elle peut résulter d'une maladie infectieuse de la mère transmise au fœtus pendant la grossesse comme la rubéole, la toxoplasmose etc...

Les forts myopes sont également assujettis à la cataracte, et elle survient le plus souvent à un âge moins avancé.

La baisse d'acuité visuelle en vision de loin peut être une caractéristique d'une cataracte. Elle peut être accompagnée de sensibilité à la lumière ou d'une sensation de brouillard devant les yeux.

Traitement :

Le seul traitement est la chirurgie. Cette dernière est aujourd'hui l'une des plus pratiquée dans le monde.

Elle s'effectue en général sous anesthésie locale.

L'opération dure en moyenne 30 minutes en mode ambulatoire.

Vision d’une personne ayant de la cataracte

LE GLAUCOME

Généralités :

Le glaucome est une augmentation de la pression intra oculaire (différente de la tension artérielle)

Il existe 2 types de glaucome :

-glaucome à angle ouvert

-glaucome à angle fermé.

Les premiers symptômes et facteur de risques :

Le glaucome peut ne pas présenter de symptômes (angle ouvert) comme être très douloureux avec un œil rouge (angle fermé)

Traitement :

Il existe 3 types de traitement pour le glaucome :

-le collyre

-le laser

-la chirurgie

LA DMLA

(Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age)
La rétine qui est touchée dans sa partie centrale (la macula). Aucune cause ne semble être retenue hormis l'alimentation, l'exposition répétée à la lumière bleue (émise par les éclairages led principalement) et l'âge. Cette perte de vision est à l'heure actuelle irréversible.

La DMLA pause problème lors de l'identification de visage, et la lecture principalement.

Vision d’une personne ayant de la DMLA

Traitement :

Il n’existe pas de traitement pour soigner la DMLA.
Pour certaines personnes, des piqûres sont réalisables dans le but d’empêcher la prolifération de vaisseaux sanguins qui pourraient recouvrir la rétine. Il est possible également de prendre des compléments alimentaires qui pourraient freiner son évolution.

LA PROTECTION SOLAIRE

LES ENFANTS

Dès le plus jeune âge une exposition aux rayons ultraviolets peut avoir un impact sur la santé visuelle des enfants à long terme. Il est donc nécessaire de prendre des précautions lorsque vous exposez votre enfant au soleil.

Nous avons choisi la marque pionnière dans la protection solaire pour les yeux des enfants, Julbo. Ce fabricant s’engage pour sensibiliser et proposer les solutions de protection les plus adaptées à leurs yeux.

Les enfants sont souvent dehors pour jouer ou pratiquer des activités sportives, ils sont donc naturellement exposés aux rayons du soleil. Le cristallin des enfants est perméable aux UVA. Il ne devient imperméable aux UVA qu’à l’âge adulte.

À 5 ans : 15% d’imperméabilité de l’oeil aux UVA.
À 15 ans : 50% d’imperméabilité de l’oeil aux UVA.

Les dommages causés dans l’enfance sont cumulatifs et favorisent les pathologies à l’âge adulte. Le capital visuel des enfants est précieux. Il faut les protéger des dommages irréversibles que pourrait leur causer le soleil.

Ultraviolets : les ennemis invisibles

Aussi agréable soit-il, le soleil contribue malheureusement au vieillissement progressif du cristallin. Les tissus oculaires bénéficient d'une protection naturelle, que l'action quotidienne des UV épuise peu à peu.

Le soleil peut être aussi nocif pour les yeux que pour la peau. Nul besoin d'un temps radieux, pour que les rayons ultraviolets, invisibles, agissent sur les tissus oculaires.

Les yeux, comme la peau, disposent d'une protection naturelle contre les agressions lumineuses. Le renouvellement permanent des cellules permet de les contrecarrer.

Cependant, ce "capital soleil" a ses limites. Si la dose d'UV dépasse un certain seuil (haute montagne), des lésions cornéennes (ophtalmie des neiges) peuvent survenir.

C'est pourquoi toute exposition massive au soleil (mer, montagne), impose une protection totale.

LES VERRES POLARISANTS

La lumière se reflète sur les surfaces brillantes : mer, neige, pare-brise, route … Ce phénomène génère des reflets parasites qui provoquent une gêne et une imprécision visuelle, avec ou sans lunettes.
Un verre polarisant possède un filtre qui supprime ces reflets parasites.
Ces verres procurent ainsi plus de confort visuel, votre vision est plus contrastée.
Cette technologie est très agréable pour les activités nautiques ainsi que la pêche... Elle élimine les reflets parasites sur l’eau. Sur la neige l'usage des verres polarisants est aussi nécessaire que sur la mer du fait de l'intense réverbération.

Les qualités optiques remarquables de ces verres dépassent largement celles des verres solaires traditionnels même de très bonne qualité

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
EURL Les Binocles Bauloises 14 av du Bois d’Amour 44500 LA BAULE au capital de 6000€ RCS Saint-Nazaire 487 488 546 © LES BINOCLES